Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de bricolesetutos
des tutos de bricoles et autres des photos anciennes chaque fois qu il y a un article et que vous povez prendre

COUETTE

bricolesetutos #tissu, #coudre

La couette polonaise (pierzyna en polonais) est un édredon.  Celui-ci est de fabrication artisanale et ses origines sont polonaises. Cependant ce type de couverture se retrouve dans les pays de l’est de l’Europe où les hivers sont rigoureux. Les polonais confectionnaient autrefois et confectionnent encore de nos jours leur pierzyna avec des plumes d’oies dont les tiges étaient retirées à la main (équeuter). Ce type d’édredon est beaucoup plus lourde que ceux d’origine française. En effet la dimension est plus importante et le garnissage plus dense. Même si les tiges sont généralement retirés  des plumes nous sommes loin d’obtenir un duvet qui lui est bien plus léger.

Tradition et coutume polonaise

La coutume polonaise voulait que la mère de la mariée lui confectionnait une couette polonaise dite « pierzyna » (prononcé piégéna). Pour confectionner ce type de couverture, les polonais élevaient des oies qu’ils tuaient pour Noël. Les plumes étaient récupérées et équeutées et le duvet était conservé. Pour confectionner une couette polonaise ou pierzyna, en moyenne, il fallait 10 à 15 jours voire plus et une cinquantaine d’oies. En moyenne, les polonaises équeutaient environ 12g/h de plumes et pour une pierzyna de 4 à 5 kg cela représente prêt de 400 heures de travail. C’était certainement pour cette raison que c’était un cadeau de Noël par excellence dans la culture polonaise. Noter qu’il est important de savoir comment choisir une protection adaptée pour la conserver le plus longtemps possible. Une housses de couettes Desigual est parfait pour protéger votre investissement.

Comment on écrit piejena ?

La couette polonaise se prononce « PIEJENA » d’un point de vue phonétique. Cependant la bonne orthographe est pierzyna. Parfois on le voit écrit « piezena » sans le R. Cette faute d’orthographe est souvent visible chez les personnes d’origine polonaise de seconde ou troisième génération. En effet l’effort sera plus axé sur la prononciation et le parlé que sur l’écrit.

 

RSS Contact